Quoi de neuf au collège en cette rentrée 2017 ?

Article paru dans notre journal syndical Contrepoints
jeudi 7 septembre 2017

Le nouveau ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, a pris une série de mesures en accord avec ce qui était annoncé dans le programme du président Macron, notamment en matière de renforcement de l’autonomie des établissements. L’arrêté du 16 juin 2017 apporte des modifications à la réforme du collège telle que voulue par Madame Vallaud Belkacem, réforme qui n’aura finalement été appliquée qu’au cours de l’année scolaire 2016-2017 et rarement selon les textes réglementaires !

Voici les principaux points de cette « réforme de la réforme », qui prennent effet dès septembre 2017.

Les enseignements complémentaires : vers la fin des EPI ?

Rappelons d’abord que les enseignements complémentaires comprennent les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et l’accompagnement personnalisé (AP).

Les enseignements complémentaires perdurent. Ils doivent toujours être organisés par les enseignants sur leurs heures de discipline, à raison de 3 heures hebdomadaires pour un élève de 6e et 4 heures hebdomadaires pour un élève du cycle 4 (5e, 4e, 3e). Cependant, une plus grande liberté est laissée quant à leur mise en place et à la répartition des horaires entre AP et EPI. Ainsi, les huit thèmes d’EPI imposés l’an passé disparaissent. En outre, il n’est plus nécessaire que toutes les matières concourent à ces EPI.

Il n’y a plus non plus d’obligation à ce qu’un élève suive obligatoirement un EPI une année. Seules contraintes : la répartition AP/EPI doit être la même pour tous les élèves d’un même niveau, et un élève en fin de cycle 4 devra avoir bénéficié de chacune de ces deux formes d’enseignement. Cette dernière obligation est sûrement due à la présence d’une évaluation orale portant sur les EPI au Diplôme National du Brevet.

Langues anciennes : un retour à l’âge d’or ?

L’enseignement facultatif des langues et cultures de l’Antiquité est restauré au cycle 4. Une bonne nouvelle pour tous les collègues de lettres classiques qui n’ont jamais autant eu peur d’être des « morituri ». Les horaires de cet enseignement facultatif en classes de 4e et 3e sont restaurés (3 h par semaine). Cependant, en classe de 5e, il a perdu une heure dans la bataille : une seule heure hebdomadaire au lieu des deux précédant la réforme.

Bilinguisme et culture européenne : yes, we can !

Le détricotage de la réforme Vallaud Belkacem se poursuit encore avec la possibilité de réintroduire l’étude d’une deuxième langue vivante étrangère (ou régionale) dès la sixième. L’enseignement de ces deux langues vivantes ne peut pas excéder six heures hebdomadaires.

Par ailleurs, les « langues et cultures européennes » réapparaissent en cycle 4, à raison de deux heures hebdomadaires et en s’appuyant nécessairement sur l’une des deux langues vivantes étudiées. Il s’agit bien entendu là encore d’un enseignement facultatif. La même possibilité est offerte aux langues et cultures régionales.

L’autonomie du chef d’établissement : une fausse bonne idée !

Pour la plupart des décisions en matière d’organisation des horaires et choix des enseignements, l’arrêté stipule que, dans le privé sous contrat, les enseignants seront consultés par le chef d’établissement qui fixera les choses « en concertation avec les professeurs ». Ces derniers doivent être tenus informés des suites de leur consultation.

L’autonomie laissée au chef d’établissement, sous prétexte qu’il sera plus à même de juger ce qui est bon pour les élèves de son collège et en fonction de son projet pédagogique, risque d’être fort dommageable dans bon nombre de nos établissements où la direction pense avoir tout pouvoir et ne se résigne que très rarement à consulter ses enseignants !

Il faut impérativement que les élus du personnel soient consultés sur tout point ayant trait à l’organisation du travail. Soyez vigilants dans vos établissements et ne laissez pas la direction décider seule de l’aménagement des enseignements dont vous avez la charge !

Marlène Gracia

Documents joints

Nouveautés collège rentrée 2017